home
246 Chemin des Huys - 80650 Vignacourt - 03 22 52 89 40 - Nous contacter par mail

Projet associatif

Objet de l’association « la compagnie les gOsses » : promouvoir le spectacle et l’expression artistique sous toutes leurs formes

Dans un contexte sociétal où chaque citoyen est invité à souffrir des politiques qui trop souvent semblent déterminées, actionnées non pas par l’ambition mais plutôt par les visions à court terme et l’exacerbation des peurs, notamment de la peur de l’autre, étranger ou simple voisin ; dans un contexte éducatif sans cesse remanié, la compagnie les gOsses constate un repliement des individus sur leur quant à soi, banalisant les informations les plus choquantes et zappant leurs émotions à des fins de survie psychique.

La compagnie les gOsses souhaite nager à contre-courant de ce marasme, en proposant la culture et plus particulièrement le théâtre, comme outil d’ouverture à soi et à l’autre.

L’expérience de « Plic, Plic, Ploc, Ploc, ode à la pluie picarde », nous conforte dans cette idée que la création d’une œuvre artistique collective est aussi futile et vitale que l’est le rêve pour l’être humain.

De 2007 à 2010, la compagnie les gOsses s’est investie dans une résidence sur le territoire de la communauté de commune du Val de Nièvre et environs, en partenariat avec son service culturel. Notre priorité en arrivant sur ce territoire fut de travailler en direction des enfants et des jeunes. La jeunesse étant un formidable vecteur culturel, nous avons eu à cœur de créer des rencontres : Les « JMg » (Journées Mondiales des gOsses) invitant ainsi parents et amis à venir voir le travail de l’année. Notre pari fut de compter sur la curiosité des gens. Notre savoir-faire fut de créer de véritables rencontres avec les acteurs de la culture et de la jeunesse du Val de Nièvre, d’établir avec eux de solides habitudes de partenariat sur des projets fédérateurs et de créer des liens forts avec la population. Dans la contrainte de l’inexistence d’équipement culturel, la compagnie les gOsses a sillonné le Val de Nièvre en imaginant de courtes résidences de création d’une semaine dans différentes communes et en y invitant les habitants à assister aux différentes étapes de travail.

Forte de cette expérience sur le territoire de la Vallée de la Nièvre, la compagnie les gOsses souhaite développer ses actions de créations artistiques, de médiation culturelle, de formation et sensibilisation au théâtre avec pour spécificité l’implication des populations dans ses projets.
La compagnie les gOsses désire développer encore davantage ses démarches auprès des publics les plus démunis. L’objectif se veut de réveiller l’espoir et l’ambition et de redonner une place aux populations jeunes et moins jeunes dans la société.

Qu’il s’agisse de nos créations ou de nos activités socioculturelles, nous ne concevons pas nos actions comme des coups d’éclat mais comme un travail de fond. Lors de notre arrivée, nous envisagions une implantation à long terme dans le Val de Nièvre. Notre partenariat de résidence a désormais un terme : fin décembre 2010, pourtant nos motivations et ambitions artistiques et sociales sont toujours aussi vives. Pour la pérennisation de l’association, de ses actions et des emplois qu’elle représente, il est aujourd’hui urgent d’organiser une implantation durable de la compagnie les gOsses, dans le Val de Nièvre ou sur un autre territoire, par l’acquisition d’un lieu, d’une friche restaurée ou la construction d’un véritable équipement culturel.

Dans le même temps, il paraît indispensable de poursuivre un véritable travail artistique à diffuser largement. En effet, il nous semble indispensable de veiller à la circulation de nos créations et de nos savoir-faire, d’être visibles ailleurs pour mieux être reconnus ici, de ne pas oublier notre curiosité de rencontre d’autres terres, d’autre gens, de ne pas tarir notre envie d’enrichissement au travers d’autres expériences et nous éviter la sclérose.

De manière générale et sur l’ensemble des projets de la compagnie les gOsses, des indices d’évaluation devront être mis en place et ces évaluations largement communiquées auprès des partenaires et de la presse afin de vérifier notre adéquation avec les populations et les politiques culturelles.